Culture pub

Padoum bah !

Rassurez-vous, je ne m’aventurerai pas à faire l’historique d’un siècle de publicité. D’une part, car c’est un projet qui a déjà été réalisé par Julien Bloch, en vidéo, intitulé évidemment « 1 siècle de publicité. Puis surtout ce n’est pas le sujet que je comptais traiter. Du moins l’axe, car je compte effectivement parler de publicité.

La publicité a bon dos. Pour argumenter un peu, la publicité n’est populairement pas bien vue. On lui attribue toujours le mauvais rôle. Elle est, soit-disant, le reflet d’une idéologie capitaliste dont ses fondements sont le profit et la manipulation. La publicité pâtit d’une sorte d’effet de mode populaire qui vise à avoir un avis catégoriquement négatif, voire répulsif envers elle: « Moi ! Je regarde jamais la publicité.  » « Qu’est-ce que je peux détester la publicité » « C’est n’importe quoi, ils savent plus quoi inventer pour nous  vendre leurs conneries. » « Alors moi la publicité je peux pas blairer ça, c’est tout le symbole du capitalisme et du consumérisme à outrance beurk ! »(À titre d’information et d’opinion personnelle sans réel fondement, je pense que l’idéologie capitaliste n’a jamais aussi bien fonctionné de nos jours, sur nos chères petites cervelles, pourtant catégoriques sur l’image de la publicité qui promeut cette même idéologie capitaliste. Passons).
En bref, la pub c’est caca !

Moi je dis que la communication commerciale, au sens plus technique et général, est la seule profession qui abrite des escrocs qui n’ont pas à se cacher. La publicité manipule, normal c’est son gagne-pain. La publicité nous rend désireux envers des choses dont on a pas forcement besoin, est-ce si atroce quand ses objectifs sont marqués en gros sur son front logotypé ? En bref, les publicitaires ne font que leur métier sans se cacher. Et surtout ils le font parfaitement bien. (Je parlerais volontiers de la pub 2.0 qui est en train de voir le jour c’est à dire: la publicité sans publicité, la pub invisible sans logo, sans slogan, sans nom de marque. Un joli coup qui a été à la vitesse du déplacement des continents et c’est d’ailleurs pour cela qu’on a rien vu. Mais ce sujet là est tout autre… Vous reconnaissez un Iphone sans le voir ? Par sa sonnerie non ? Un Nokia également ? Et si on vous montre quelque chose de couleur rouge et blanche ? Un carré orange ? Cela vous donne un aperçu de ce dont je parle.) Bref.
Par cette petite démonstration, que l’on pourrait presque qualifiée de syllogisme Aristotélicien (j’exagère), ne pourrait-on pas dire que la publicité et en particulier les spots télévisuels (c’est là mon sujet principal) sont les programmes les plus sincères de cette chère petite lucarne tellement éducative ?

Cette théorie me ressemble très bien, de part ma formation (Et oui, j’ai appris à « arnaquer » les gens par le pouvoir de l’image, du slogan, mais évidemment ce serait très très très réducteur) et de part mon engagement presque réactionnaire envers un système capitaliste libéral. Le cul entre deux chaises donc. Entre amour et haine de la publicité.
Mais ma formation doublée de ma personnalité m’ont aidé à acquérir une insensibilité pathologique envers la publicité et précisément les spots tv. Pourquoi cette petite auto-biographie ? Pour dire que je suis neutre envers ces arts destinés à promouvoir un produit. Tout comme, je n’ai aucune préférence dans un style de film, tout comme je suis ouvert d’esprit pour le  cinéma et la musique, j’ai donc moins d’a priori pour en apprécier le contenu. Cela me permet donc d’avoir un jugement beaucoup plus objectif. De là, quand je vois une pub à la télévision, il m’arrive de m’arrêter de vivre et de contempler cette création qui peut parfois s’avérer être une merveille.
Là où les programmeurs des chaînes de télévisions se foutent littéralement de leurs « clients », là où l’on s’aperçoit de la médiocrité des programmes tv, destinés réellement à nous renvoyer au berceau, là où les programmes tv ne sont parfois pas diffusés dans un ordre chronologique (je prends pour exemple les séries tv). Là où les chaînes privées (les rois de la boîte à images…Et même parfois du monde) et publiques mènent un combat de coq perdu d’avance; Il n’y a qu’un point commun: la publicité, neutre, compétente, essuyant les balles perdues des programmes tv qui, au fil des années, nous énervent plus qu’autre chose et nous rendent assoiffés de voyeurisme, de sexualité outrancière et de violence (dorénavant rendue normale).
La publicité, par ses spots parfois vraiment ridicules et ringards mais aussi part son aspect créatif, ses perles télévisuelles, presque ses court-métrages, reste dans son environnement, en évoluant avec le temps et sa population. De plus, la publicité suivant les pays peut être un vrai miroir culturel. Contrairement à d’autres professions telles que politiciens, banquiers, commerciaux, animateurs du JT et j’en passe, la communication commerciale ne se cache pas, ne vas pas au delà de ses compétences et depuis sa création n’a jamais renié son étendard: On doit vous inciter à acheter, on vous manipule. Au final, ce domaine professionnel ne serait-il pas plus moral, car ne cachant pas d’avoir fait du mensonge, de la création d’un monde virtuel et utopique, son fond de commerce ? Je retourne et inverse les termes de la question, concernant évidemment, les politiciens, les banquiers, les commerciaux, les présentateurs du JT… En espérant que vous aurez compris l’idée.
Ce qui rejoint les professions que je viens de citer et la publicité, c’est que dans les différents camps on vous vend un monde, parfois du rêve, parfois de la peur. Sauf qu’avec la publicité on a pleinement conscience que ce n’est pas vrai et que c’est son métier… Pourtant à l’heure d’aujourd’hui, toutes ces professions ont les mêmes effets sur l’individu. Prendre la publicité comme bouc-émissaire c’est, quelque part, tirer sur l’ambulance et ne pas avoir la force de dénoncer le fait que ce sont les autres professions qui ont lâchement et machiavéliquement accepté de faire entrer tous les mécanismes de la publicité dans leur domaine, pour être dans l’air du temps. Il paraît.

Sans plagier le personnage d’Octave, du très bon film 99 Francs (merci Jan Kounen et merci évidemment Mr Beigbeder), il m’arrive parfois de trouver une publicité mieux que le programme. Voilà, tout ce tintouin pour parler d’un spot tv qui m’a bouleversé, que j’ai trouvé d’une immense intensité, comportant un fond bouleversant, mis en valeur par une forme cinématographique et puissante. Je partage donc avec vous ce spot que j’ai réussi à retrouver sur Youtube. Alors évidemment, dans ce spot, nulle question de voiture, de dentifrice magique, de tampon 2.0. Non ici, je dois avouer que le message est social, humanitaire dirons-nous. Après cet éloge de la publicité, ces informations me porteront préjudice mais tant pis :). Évidemment ce spot n’est pas diffusé sur les grandes chaînes en prime time, là où la majorité des téléspectateurs n’attend qu’une chose: rien. Non, comme pour les bons films, il faut aller sur les bonnes chaînes et atterrir sur la bonne plage horaire, soit Arte en dernière partie de soirée. Et ce spot ne fait la promotion d’aucun produit. Donc, tout mon discours n’a pas servi à justifier le spot que je compte partager. Il s’agissait simplement de faire un éloge de la pub et d’aller à l’encontre d’une pensée unique la concernant et le fait qu’on la déteste pour de mauvaises raisons.

Ah dernière chose, certains de mes visiteurs ne verront surement pas ce spot magnifique car dans une société (virtuelle) qui promeut le minimalisme et les 420 caractères maximum, j’en ai perdu beaucoup en cours de post, vu l’immense travail de lecture qu’il y a à fournir. c’est d’ailleurs pour cela que j’ai vite déménagé d’un des réseaux sociaux, qui faut le dire ne sert à rien, si ce n’est à tenir un journal intime dont tout le monde se fout mais « aime » quand même et de ne partager qu’avec nous-mêmes. Ne sont-elles pas belle la culture de l’esprit et l’humanité. En espérant donc que certains soient courageux et aillent jusqu’au bout (il n’y aura pas de récompense pécuniaire ni de cadeau, je m’en excuse) pour, en plus, récompenser un minimum mes efforts de mise en page, avec pour but de ne pas faire trop de lecture d’un seul coup.
Soit ! Je vous laisse regarder ce spot qui m’a profondément touché:

Pour ceux et celles qui sont allés jusqu’au bout, déjà je vous remercie 🙂 c’est important, et si vous voulez approfondir vos connaissances concernant l’annonceur de ce spot tv:
International Service For Human Rights (Le site est en anglais, mais on apprend tout de même pas mal de choses)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s