La hausse sans fin des indignés…

… Tournant majeur de l’histoire moderne ? Pour une démocratie réelle.
Retour à Wall Street

Indigné de nature, car habité de mes idéaux, je reviens pour la deuxième fois sur ces évènements qui bousculent notre monde occidental depuis cet été. Indigné par la sous-exploitation, la sous-médiatisation et le manque de sérieux avec lequel on a abordé ces manifestations généralisées, je me suis senti investi d’une mission citoyenne. Celle de communiquer et de partager un bref aperçu de ce dont je pouvais avoir connaissance. Résultat : « Nous sommes les 99% – retour sur ces évènements planétaires sous-exploités », mon post du 21/10/2011.
Indigné je suis et même davantage quand je vois que les frasques politiques de l’Union Européenne pour essayer de sauver la Grèce et l’Europe par la même occasion, font la une partout. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel en lice au côté de Batman et Iron Man en vue d’obtenir le prix du « Meilleur super-héros, sauveur de l’humanité », ils essaient simplement de changer le pansement. Tandis que des milliers de citoyens, pauvres, riches, vieux, noirs, blancs, jaunes sont là dehors, devant les places financières européennes à essayer de se faire entendre en vue de faire appliquer et d’instaurer une démocratie réelle et effective. Tandis que les stars de la politiques arborent un beau costume, un beau maquillage et s’appuient de leurs mains sur un pupitre, affichant leur air le plus sérieux, en vue de délivrer LA solution miracle, embourbée dans un discours politique politicien; d’autres en oripeaux troués, sous des tentes et des bâches foulent le bitume et pensent le changement.
Alors oui, de mon point de vue, de ma hauteur citoyenne j’estime que l’actualité du moment reste ce mouvement qui se répand comme une douce brise d’été au bord de la mer, après un bon repas, dans notre occident.
Mon désir de reparler de cette actualité est animé à la fois par un caractère informationnel mais surtout par une volonté fédératrice et subversive. « Démocratie », étymologiquement je n’apprends rien à personne : Pouvoir au peuple. Mais comme tout le monde le sait, le pouvoir s’obtient par l’information, et un peuple qui n’est pas informé voire même investi n’a pas les capacités pour reprendre le pouvoir. Il ne suffit pas de scander bêtement « pouvoir au peuple », la démocratie est un chantier, être citoyen est un travail difficile, au quotidien, dont il faut se sentir investi.  Vous mettriez un ignorant au pouvoir ? Question idiote, la liste est longue... Bref.
Indigné, je reste, mais lorsque j’ai vu que le mouvement des révoltés faisait la Une de Libération, je me suis décidé à afficher un sourire sincère, à l’inverse du jeune en première page dont sa bouche est obstruée par un dollar scotché.

Le mouvement « OccupyWallStreet » se donne tous les moyens pour réussir. « Au romantisme révolutionnaire du tout début a succédé un pragmatisme impressionnant. Après le désordre initial, Zuccoti Park s’est transformé en une véritable structure sociale ». Dans ce bout de Manhattan, humanisé, on parle dorénavant d’un « nouveau village démocratique ». Des structures ont été mises en places avec des volontaires pour s’en occuper et les rendre utiles. Installée à l’entrée du square : une bibliothèque. Des ouvrages sont à disposition des indignés dans le but d’être prêtés. Il y a un véritable désir d’information et de culture. La démocratie, pour ma part, débute par là.
Six semaines après l’appel à l’occupation lancé par le magazine anticonsumériste canadien « Adbusters », le mouvement persiste et prend de l’ampleur. « Il y a beaucoup de gens différents et c’est tant mieux. Ils sont tous unis par la même colère face à un gouvernement qui ne représente plus personne et qui est corrompu par la finance. L’Amérique n’a jamais vraiment connu de mouvement social et nous en inventons les règles », nous scande Bill celui qui tient la bibliothèque.
La première règle, qui est respectée jusqu’à présent, est l’occupation de l’espace et la mise en pratique d’un esprit communautaire, à l’image de la société dans laquelle nous voulons vivre. Et rien n’est laissé au hasard. Une civilisation dans la  civilisation s’est vu naître. Il y a quelques jours a eu lieu « une grande lessive » qui a nécessité 224 machines à laver au prix de 6 000 dollars. Ce qui prouve que le mouvement et ses idéaux ne sont pas à négliger et fonctionne c’est que ses membres peuvent à présent financer ce genre d’activité. En effet, les gens extérieurs n’ont absolument pas conscience de ce qui est en train de se passer, de plus en plus de gens soutiennent, se rallient au mouvement et font des dons. Des dons qui ont atteint les 450 000 dollars, aux États-Unis.
À l’heure du déjeuner, plus d’une dizaine de personnes prépare environ 3 000 repas. Ils possèdent des cuisines et ne manquent de rien.
Ce n’est que le début…

Ce qui va être primordial dans les jours à suivre sera la communication. En effet, Beth Bogart, l’une des représentantes de la presse sur les lieux, confie « La  communication sera déterminante dans les semaines à venir, on sait que l’image que l’on renvoie est capitale ». Elle consacre toutes ses journées à « devenir une véritable citoyenne ». Elle ajoute : « J’ai réalisé que nous étions face à un mouvement incroyable, qui peut changer l’Amérique. certains sont sceptiques mais ils se trompent. Nous sommes en contact avec de plus en plus de monde. »
Et pour préparer le futur, le mouvement « OccupyWallStreet » a décidé de mettre en place des groupe de travail, là encore organisation d’une réelle démocratie, pour moi. Germent des groupes de discussions et des forums qui mettent en avant des questions essentielles pour la pérennité et l’aboutissement du mouvement. Et, ces citoyens 2.1 mettent chacun à profit leurs compétences envers les autres pour se munir d’informations, d’astuces et de pratique. Par exemple, Peter Madison est un avocat et il vient de rejoindre le groupe « questions judiciaires », il dit « Je n’ai pas les cheveux longs mais je pense que ce qui se passe là est important ». En effet. Alors il met à contribution ses compétences juridiques pour informer les manifestants sur leurs droits en cas d’arrestation par exemple. Il y a aussi Marsha Spencer, une grand-mère qui passe son temps libre à tricoter, résultat : depuis vingt-cinq jours elle a tricoté vingts bonnets, cinq écharpes et huit paires de moufles.

Le 15 Octobre se tenait la journée mondiale des Indignés et plusieurs dizaines de milliers ont répondu à l’appel, dans près de 80 pays. Le mouvement a dorénavant investi l’Allemagne. En Espagne, les précurseurs même s’ils sont moins visibles, occupent toujours la Puerta del Sol à Madrid et n’ont rien perdu de leur enthousiasme et de leur vigueur. La rébellion espagnole marque un déclic, le politologue Michael Hardt affirme que « c’est le grand moment de la régénération démocratique quand un pays, où, justement la démocratie est aussi récente que fatiguée ».
À La city, idem, le quartier des affaires de Londres compte environ 200 tentes et le double de manifestants. C’est peu, mais c’est un début.
En revanche, en France le mouvement n’a jamais vraiment décollé.. J’ai découvert un site internet qui justement s’occupe d’alimenter le mouvement en France : Avaaz. Il recense toutes les manifestations et les actualités essentielles des Indignés dans le monde. Il y a une raison fréquemment donnée quant au manque de vivacité de notre mouvement français : La pression policière (donc politique, comme si les policiers prenaient des initiatives comme des grands. Ils ne prennent pas de décisions puisqu’ils servent l’État. Mais lequel ? L’état de droit, l’état politique, l’état démocratique ? Il y a eu une loi de séparation de l’église et de l’état, bénéfique. Mais je ne suis pas au courant d’une loi visant à séparer le gouvernement de son citoyen). Rien que cette épée de Damoclès, en uniforme, qui plane au dessus de la tête du citoyen français désireux de reprendre sa liberté et de faire valoir sa liberté d’expression, est bien la preuve que quelque chose cloche, non ? Malgré un objectif pacifique de ce mouvement occidental, une dizaine de manifestants se sont faits interpeller sans raisons légitimes.

Pour terminer avec la France, on apprend sur le site Avaaz, qu’une journée de manifestation se tiendra aujourd’hui ce vendredi 4 Novembre  sur Paris, à la défense.
OccuponsLaDéfense.


Des dizaines de milliers de gens, dans plus de 80 villes du monde, organisés, enthousiastes, habitant ,ce qu’on appelle dorénavant, des « nouveaux villages démocratiques », recevant des dons de personnes de toutes origines sociales, très actifs sur ces nouveaux instruments démocratiques : les réseaux sociaux et ça depuis le mois de mai… Pour les gens qui ont soif de changement mais qui ne font encore rien de concret (comme moi), même si les Indignés ne sont pas les 6 milliards d’êtres humains, ce n’est pas négligeable… Et je trouve ça beau d’en parler
Pourtant une grande proportion de français, de jeunes, pense qu’il n’y a rien de grave et continue de construire une vie normale dans le but de trouver cette illusion du bonheur traditionnel tant convoité (amour-famille-maison-retraite) comme si de rien n’était… (Comment leur en vouloir quand il ne se passe rien, quand tout va bien. Mais là…). Pour construire une humanité digne de ce nom et rechercher un bonheur libre et réel, ce n’est pas chacun de son côté qu’il faut agir. Je n’ai pas osé terminer ma phrase par peur du ridicule d’écrire un slogan un peu neu-neu. Mais je n’en pense pas moins.

« Des fois, je me dis que c’est trop « teubê »
On pourrait être tous ensemble, heureux, partager, vivre ensemble
Vivre ensemble et partager
Des fois, c’est vrai, je me dis : C’est trop « teubê »
On pourrait être tous tellement heureux
Partager et vivre ensemble, vivre ensemble et partager
C’est vrai que t’es dans ce trou et que nous on est là
Mais qui est vraiment dans ce trou et qui est vraiment là ? »

Abd Al Malik – Valentin


N.B

Occupywallst

Adbusters

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s