Lucide avide

Élévation

Je ne suis qu’un être moyen animé simplement par le désir d’élévation.
Mon esprit est l’enfant, curieuse volupté, gaiement, sillonne l’immensité profonde.
Par delà les fleurs du mal, par delà ces étoilées sphères,
Me prosternant devant ces vers et le feu clair qu’autrefois aussi animait Baudelaire :
« Va te purifier dans l’air supérieur, Et bois, comme une pure et divine liqueur
Le feu clair qui remplit les espaces limpides » *
Tandis que mon semblable, sans recul, se plaint
En ces temps funestes, il n’adule plus rien.
Alors c’est par accident prévisible et apathie nuisible
Que ce dernier se trouve logiquement en dessous de l’être moyen.

Simple moment de lucidité

Un peu de jazz et de vitamine, ma mine ma colchicine, la douleur elle calcine.
Mes mots s’enracinent, fertiles, offrent d’autres fruits.
Postulat dynamique, mon écrit sublime mon spleen, décime avec modestie le parlé des autres.
Les saisons se dessinent et redessinent, mon dessein se heurte avec dédain au médiocre.
Anesthésie les bassesses, censé bousculer les schémas de l’inertie, sans hémoglobine.
Chevalier de l’esprit, armé de curiosité, d’un précieux recul et de mes humbles notes.
JE, Sans « US », Crie : Ambition pourquoi n’es-tu pas suivie ?
Où sont passés mes apôtres ?
Ma raison raisonnable fusille la déraison de mes semblables,
mais mon entrain se meurt asséné par la torpeur de ne pas être des vôtres.
Comment en est-on arrivé là ? À qui la faute ?

LiveAndThink

*Élévation – Charles Baudelaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s