Petit point sur la campagne électorale

– Nicolas Sarkozy : C’est pas moi c’est les autres.
– François Hollande : C’est pas moi c’est lui ↑ et/ou le mal c’est mal.
– Marine Le Pen : C’est pas moi c’est l’Autre et/ou c’est pas moi, c’est génétique.
– Jean-Luc Mélanchon : C’est pas moi, c’est nous. Et j’vous emmerde !
– Philippe Poutou : C’est clair… C’est pas moi. Je salue mes potes syndicalistes ! Gros poutou !
– Eva Joly (suite à sa chute) : De ?… La ? Présidence ?… De ? -O-O-

Et les autres ? – De ? Quels autres ?

N.B linguistique

Petite remarque que je trouve pour ma part intéressante : en recopiant cette galéjade, le correcteur automatique de WordPress m’indique une faute d’orthographe pour tous les noms de famille des candidats, excepté pour Hollande (vous aurez compris pourquoi) ET, c’est là que cela devient intéressant, Sarkozy.
Second fait intéressant et amusant, en voyant que le nom propre « Sarkozy » était bel et bien reconnu par le correcteur automatique, je fis quelques recherches. Outre l’antonomase évidente dorénavant courante qu’est devenue « Sarkozy » (le sarkozysme, sarkozyste etc.) peut-être que « Sarkozy » avait une signification autre, me demandais-je. Ni une, ni deux, je me dirige vers un dictionnaire encyclopédique en ligne que j’utilise assez souvent : Linternaute.com et je tape dans la barre de recherche « Sarkozy ». Les résultats proposés sont : Nicolas Sarkozy évidemment, mais en première position on me propose l’expression « avoir le cœur sur la main ». Amusant, non ?
Et, dernière remarque, le correcteur automatique WordPress ne reconnaît pas l’antonomase « Sarkozysme », le sous-ligne en rouge pour m’indiquer une erreur. clique-droit et il corrige en me proposant de remplacer « sarkozysme » par « Sarkozy ».
« Obama » non plus n’est pas sous-ligné par le correcteur automatique.
La conclusion que l’on peut tirer est que même la langue est politique. L’interrogation que l’on peut se poser est que les techniciens s’occupant du correcteur automatique WordPress, ont-ils décidé de faire en fonction de la côte de popularité d’une personnalité, de sa fonction en société (président), du degrés d’ancrage de cette personnalité dans les consciences collectives ? En TAL (Traitement Automatique des Langues) il faut faire des choix. Pour répondre à cette question, prenez tous les chefs d’états des différents pays et écrivez-les sur un logiciel de traitement de texte. On s’aperçoit rapidement que le seul choix de la fonction (donc un facteur plutôt objectif) est à écarter. Il doit y avoir corrélation entre la fonction d’une personnalité, son degrés d’ancrage dans les esprits et évidemment sa notoriété. Vous pouvez également vous laisser prendre au jeu avec toutes les sortes de personnalités politiques, artistiques, scientifiques, people etc.
Et j’ai tenu à préciser « le correcteur automatique de WordPress » car j’ai fait le test avec le logiciel Openoffice, aucune des personnalités politiques que j’ai citée n’est reconnue « correcte » par le correcteur automatique.

Publicités

2 réflexions sur “Petit point sur la campagne électorale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s