De Rouen à Conakry

Combat pour une libération

1382985_418364224929687_461726794_n

Le 8 octobre, Mamadou Billo Sy Savané, professeur d’économie à la retraite et figure influente du paysage politique guinéen depuis de nombreuses années, a été arrêté à Conakry  par la police guinéenne sur les ordres du président de la République de Guinée : Alpha Condé.
Mamadou Billo Sy Savané, outre le fait que je l’ai souvent croisé dans les couloirs et salles de classe de mon ancien lycée, est également un père de famille et un citoyen engagé pour la liberté, la démocratie et la justice. Un père d’une fille que je considère, si elle me le permet, comme une amie. Une personne chère d’une part par son temps de présence au sein de ma vie et de mon entourage, et chère par ce qu’elle est. Voilà pourquoi cette situation me touche et c’est une des raisons pour laquelle je parle de cette actualité sur cette plate-forme. Une autre raison est que cette triste actualité, aussi personnelle soit-elle, entre dans la ligne éditoriale de ce blog et s’ancre en moi comme issue d’une normalité.
Depuis ce 8 Octobre, sa fille se bat contre l’absurde et le silence, contre l’injustice et le manque d’informations. Depuis ce 8 octobre, Rachel se bat pour faire entendre une voix. Elle multiplie les appels que ce soit aux institutions officielles, aux ami.es, collègues et journalistes, et multiplie les actions avec l’aide de sa famille que ce soit avec la création d’une page de soutien Facebook qu’elle diffuse sur les réseaux sociaux, à celle d’une pétition qui maintenant a du atteindre son objectif de 1000 signatures. Ainsi, le silence commence à tomber. Les journalistes s’intéressent, d’autres s’agitent, le citoyen lambda se dévoile et s’avère être beaucoup moins cynique et léthargique qu’on veut nous le faire croire et multiplie à son tour ses frêles actions aussi frêles soient-elles, peu importe. L’intention y est, l’engagement aussi. La politique se fait de chez soi, en soi, la lutte y campe ses racines.
Depuis, les informations pleuvent, mais au compte-gouttes et par l’intermédiaire de la parole habitée de sa fille :
« Nous n’avons aucune information sur les conditions de cette arrestation fumeuse, ni sur ses conditions de détention.   On l’accuse de diffamer le président actuel. Il n’en est rien ! Le clan Condé cherche à l’intimider et à le faire taire ! En effet, mon père n’a cessé de dénoncer les fraudes électorales orchestrées par le clan Condé entre autres. Mais ce n’est pas le premier. D’après des sources sûres, il serait la 4è victime de ces méthodes  qui ne sont pas sans rappeler celles utilisées au temps de Sékou Touré et autres voyous de ce genre. Le quai d’Orsay, l’ambassade de France et le cabinet de Laurent Fabius ont été saisis. »

540156_418126238286819_1979989963_n

Mamadou Billo Sy Savané

En cette occasion malheureuse, Rachel, qui signe le texte de la pétition, nous dévoile les facettes de son père et son activisme par la même occasion :
« Pour ceux qui connaissent Mamadou Sy Savané, cette arrestation n’est pas une surprise. Pour ceux qui ne le connaissent pas, je rappelle que mon père se bat depuis plusieurs décennies maintenant pour une vraie démocratie dans son pays qu’il aime par-dessus tout.  Je suis sa fille, je peux l’affirmer : Mamadou Billo Sy Savané est habité par son combat pour la Guinée et les Guinéens. Fils d’éleveurs à Linsan, après avoir quitté la Guinée et le régime de Sékou Touré,  il est revenu  en 1984, après 14 années d’absence durant lesquelles il a poursuivi ses études d’économie.  Je sais que le constat qu’il a fait du résultat des années Sékou Touré sur sa terre et celle de ses parents  lui a été insupportable ! C’est à partir de ce moment qu’il n’a eu de cesse, parallèlement à son métier d’enseignant,  de combattre les malversations financières, le pillage des ressources naturelles de la Guinée organisés par les décisionnaires de l’Etat contre quelques jolis billets de banque. A force d’écrits, il s’est imposé comme une menace pour ces décisionnaires dont il contestait la probité,  et comme soutien pour le peuple guinéen.  Il a toujours défendu les intérêts de son pays en Guinée comme en France.« 

Depuis peu, des informations supplémentaires sont partagées, on apprend alors que :
« Nous savons de source sûre que mon père a bel et bien été piégé! En effet, après un débat qui a eu lieu dans une radio le dimanche 6 octobre, il a été recontacté pour un second débat dans cette radio. Des policiers en civils se sont faits passer pour des journalistes puis, lorsqu’il est entré dans cette radio ce sont des hommes armés jusqu’aux dents qu’il a trouvés. »
Mais dans un complément d’informations, sa fille nous indique avec ferveur :
« Toutefois, il n’est pas libre pour autant. Les accusations sont toujours maintenues. Et pour rester dans l’absurdité, mon père sait qu’on l’accuse d’avoir diffamer le Chef d’Etat mais ne connaît toujours pas les chefs d’inculpations exacts. L’Ambassade ne nous a donné aucune autre information concernant un futur jugement ou une future issue finale à cette mascarade. Il ne peut donc pas rentrer. Il doit se présenter 2 fois par semaines devant le procureur. L’injustice continue… »

Certains articles émergent, dans lesquels on en apprend davantage sur l’histoire de cet homme victime de l’injustice :

Un enseignant franco-guinéen arrêté à Conakry , sur Rue89.

Conakry : arrestation de Mamadou Billo Sy Savané par Alpha Condé !

Mais pour le moment, le silence gronde à Conakry, et la famille concernée n’a toujours eu aucun contact avec Mr Sy Savané.
Alors dans mon impuissance, je me devais de braver cet absurde en essayant… essayant quelque chose, pas n’importe quoi mais quelque chose. En invoquant mes passions et mes maigres talents pour les mettre au service de cette situation. Alors j’ai écrit. Écrit un modeste poème gorgé de révolte et d’espoir, de sens et de justice, de larmes et de l’arme, de cris et de sang, de sueur et de temps, d’absurde et d’amour, de proches et de famille.
Car les mots d’ordre qui m’animent chaque jour sont les mêmes qui émergent de cette lutte pour la liberté ! Une liberté bafouée par la peur de la vérité, par les abus de pouvoir, par le consentement, par les frasques de politiques mafieuses.

« Ces mots d’ordres pour lui et les guinéens sont « détermination, vigilance et espoir », désormais ils seront les nôtres pour le sortir de cette situation.« 

On emprisonne encore des gens pour des mots dits, des mots écrits, pour le pouvoir d’une plume acerbe, le pouvoir d’une langue et d’une plume révoltées. J’ai évidemment conscience que le cas de Mr Sy Savané n’a rien d’un cas isolé et exceptionnel, une raison supplémentaire pour crier ces injustices sur la place publique ! Un cas particulier et récurrent qui me fait penser que les nombreux JT catastrophes ne cessent de nous parler des rapts de journalistes, comme si ces individus vivaient au dessus du monde, comme si leur activité, que je respecte totalement au passage, leur conférait le pouvoir d’être cajolés par les médias, d’être mis en lumière au profit de citoyens activistes qui se battent tout autant, et tous les jours, parfois sans contre-partie si ce n’est humaine. Mais comment les blâmer ? La sphère médiatique discrimine et hiérarchise comme toute activité mêlant le verbe et l’audimat.
Alors, chacun à sa manière, chacun au sein de sa sphère, chacun crie…

Mise à jour :

Depuis la rédaction de ce billet, les choses ont évolué et, notamment, un JT régional a pris la décision de parler de cette affaire pour pouvoir bénéficier d’une plus large visibilité. Mais ce n’est pas tout, la famille à l’origine de la page de soutien facebook nous informe via cette dernière que :
« Mr Sy Savané a enfin été libéré en début de soirée [Du 14 Octobre 2013], il a pu contacter sa Femme et sa Fille très rapidement…
Il a été placé sous contrôle judiciaire et à l’interdiction de quitter le territoire, les accusations portés contre lui sont donc toujours d’actualité et il est en attente de son jugement.
Mais, il est enfin LIBRE et tous cela grâce a vous et votre soutien. »
Mais dans un complément d’information, sa fille ajoute avec ferveur que :
« Toutefois, il n’est pas libre pour autant. Les accusations sont toujours maintenues. Et pour rester dans l’absurdité, mon père sait qu’on l’accuse d’avoir diffamer le Chef d’Etat mais ne connaît toujours pas les chefs d’inculpations exacts. L’Ambassade ne nous a donné aucune autre information concernant un futur jugement ou une future issue finale à cette mascarade. Il ne peut donc pas rentrer. Il doit se présenter 2 fois par semaines devant le procureur. L’injustice continue… »

 

Page de soutien

Pétition

De Rouen à Conakry
Battons-nous contre tous ces coups de bâtons mous

Battons, battons,
Battons-nous
Contre tous
Ces coups de
Bâtons, Bâtons
Bâtons mous !
Tenue de
Faibles et d’avortons
Tenus par la haine
De l’homme que
Le pouvoir corrompt
Qui nous mène
Au triste, à l’injustice
Au serpent se mordant la queue
Qui rompt l’hymen
De l’innocence des activistes

Et l’eau de mer s’écoule, et effile,
Désarme une mère, larmes d’une fille
Car l’absence d’un père, victime d’injustice
Exhorte à prendre les armes, saisir nos cœurs métisses
Sur le fil du rasoir, la liberté s’exile au mouroir
L’angoisse et le poing s’élèvent, nos lèvres écrivent l’Histoire !

Battons, battons
Battons-nous
Contre tous
Ces coups de
Bâtons, bâtons
Bâtons mous !
Tenue de
Faibles et d’avortons
Tenus par la haine
De l’homme que
La pouvoir corrompt
Et qui sème
Charniers et tétanie
Et qui sème
Homicides et vilenies
Et des graines
De lucides et d’avanie !
Qui se parsèment
Sur les chants de Mars de Paris
Et les champs de ruines de Conakry
D’où germent
Notre conscience qui gémit
Sous le sens d’une nouvelle justice
Sous l’égide de l’essence libératrice !

L’angoisse féconde les cœurs qui se serrent
Face aux représailles et silences amers
De ces géants fous, assoiffés de ces trônes
Que l’on essaie de comprendre sans que l’on pardonne
Leurs méfaits et outrances infâmes érigés en spectacle,
Mais nous avons la force camusienne pour braver ces obstacles !

Battons, battons
Battons-nous
Contre tous
Ces coups de
Bâtons, bâtons
Bâtons mous !
Tenue de
Faibles et d’avortons
Tenus par la haine
De l’homme que
Le pouvoir corrompt
Dans l’ombre de l’occident
Dans l’ambre, nul accident,
Mais les révoltes et les cris
De ces héros de l’ombre
Qui écopent et sont meurtris
Créent des hérauts et des bombes
Des booms et des charivaris
Encore frêles pour ce monde
Faisant corps avec ces amours de sang chéris
Héritiers de sang et de trombes
Qui germent de Rouen à Conakry
Et jettent sur ces villes des ondes
Pour que le silence et les voiles tombent et s’écrient !

Si le pouvoir corrompt
Osez l’offrir à ces mecs et ces filles
Qui vivent normal le fait qu’on s’égosille
Contre les abus et les affronts
Même si l’absurde emprisonne leurs familles
Soyez-en sûrs ils le prendront !

Ils le prendront !

Gaël Faye – Président

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s