Meilleur mais coupable…

col_modern_ambit_83_2_big

Feliu Elias – La Galería

« Moi dans les dédales de mon image, à cheval sur deux plans,
Forgé avec les minéraux de l’homme, barde de cuivre
Coulant mon âme dans le métal
Je foule au pas de course ce monde jumelé,
Et, dans le couloir de la mort, je plaque la moitié de mon âme en armure
Sur ma timidité d’homme de fer. »
Dylan Thomas

Je suis tous les Hommes


C’est toi qui, depuis et sans cesse, me hante
Au sein de ma propre demeure que mon inconscient fomente
De ces délires oniriques je ne sais où siège la réalité
Alors mon esprit se recroqueville en funambule pris par la peur de sombrer;

Toi, culpabilité.

Je pense encore et encore à toi camarade ivre
Tu balbutiais au rythme de ton corps choqué là sur la bas côté
Et, dans ta détresse palpable, tu ancras en moi
Cette image, masque ensanglanté, dans ma mémoire déjà trop déjantée;

Toi, camarade que je n’ai pas jugé
Et que j’essayais d’aider.

Dans cette nuit vide et criarde scintillait ton visage morbide
Mes mains salies, je suintais de peine en pensant à cette conscience
à demi-nue et déjà loin, à moitié sereine et déjà loin, lorsque tu chantais ta mélopée
Et à travers le silence fendant les étoiles, j’aurais dû, j’aurais pu je me répétais…

Ce soir là, notre valeureux et débile déboire
M’insuffla ce poids du cœur, lourd de tout ce que nous, Hommes, aurions pu faire
Dès lors je souffre de cette culpabilité difforme et pesante
Qui quelques rares fois me tétanise et souvent s’invite dans mes courts soirs;

J’ai mal aux autres, ce n’est qu’une énième vanité
Celle d’amasser en mon âme faible et invincible
La douleur de toutes ces morts qui ne font que me frôler
Je pleure de ce que la vie nous pique et nous crible

Je pleure de toutes nos impuissances, de tous ces actes manqués,
de nos indifférences, supplices bêtises, et de ce que nous ne faisons pas
Ce trop-plein de compassion m’inflige ces meurtrissures despotiques
Mon cœur s’engraisse de remords comme si nous, en fait c’était moi…

Je suis tous les hommes, ces gosses, je suis toutes les femmes
Voilà pourquoi je hurle, la poitrine recouverte de cris en t’aime,
Les yeux à jamais ouverts peu m’importe le prix et le cœur jamais diaphane
Mon sentiment étrange qui s’écoule de cette empathie est une bile d’honneur !
Homme de l’être pétri par les cœurs pluriels de tous mes semblables
Je respire de l’autre et agis, avec pour seule aspiration de me rendre meilleur,

Mais coupable…

Minoze

Publicités

2 réflexions sur “Meilleur mais coupable…

  1. Voilà que ce matin, au réveil d’une nuit agitée, douloureuse et libératrice, je reçois cette invitation à te lire, le cœur battant, trouvant un écho criant à ma peine, mon cœur empli d’un amour incommensurable et d’une douleur indicible. Qu’avons-nous fait, que faisons-nous au cœur de l’homme, comment avons-nous pu faire cela…?
    Et pourtant cette Unité et cet Amour me portent, au delà de la douleur, prise de conscience douloureuse et libératrice.

    Merci Clément pour ces mots magnifiques, d’une telle beauté, reflet de la beauté de ton âme, de l’âme de l’humanité toute entière.

    • Toujours cette présence et ces réactions qui me font frôler cette joie d’être au bord des larmes… Que dire de plus ? Tes mots parlent d’eux-mêmes je me plais à lire et les relire tout simplement, car ils ne font pas seulement état de ton sentiment face à la lecture de ce texte ni ne visent à remercier son auteur, mais ils ont une portée bien plus générale et universelle, portent en eux un cri d’Homme avec un grand « H » qui ne peut me laisser indifférent et que je me dois de saluer et me plais à admirer !

      Au plaisir de ta présence sur ce blog malgré mon absence récurrente mais momentanée !
      Alors merci à toi, et merci à nous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s