No Regrets

Vangogh-corbeaux2

Van Gogh – Champ de blé aux corbeaux

 

Un triptyque sur des thématiques qui s’obstinent à crier sous mes yeux puis dans mon crâne;
Des thématiques qui m’obsèdent et qui vont et viennent comme un refrain souvent lancinant;
Quand l’angoisse de vivre supplante l’amour de vivre, que reste-t-il sinon l’inertie ?
Quand certains piliers de l’existence nous font défaut au point de supprimer l’individualité, que reste-t-il sinon l’abandon puis l’agonie calme et étendue.
Que reste-t-il lorsque la volonté et le libre arbitre enchaînés nous échappent, si ce n’est de simples velléités ?
Et, que se passe-t-il lorsque ces douleurs deviennent sources, se muent en moteur puissant ?
La beauté se dévoile et pointe l’horizon comme un champ de possibles. Puis la folie. Puis la (re)naissance.
« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine » (Cocteau).
L’existence, ce champ de blé aux corbeaux…

__________________

No regrets

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s